Histoire: Un art à apprendre

Où les caprices de la nature deviennent des articles de luxe

Près de Lugano, dans l'atelier du maître tourneur, le bois prend vie.

À Lamone, le bois des jardins et forêts environnants est transformé en de magnifiques objets décoratifs. Matthias Bachofen, seul tourneur sur bois qualifié du Tessin, crée des vases, des crayons et des objets d’art et il enseigne sa passion.

LE PERSONNAGE

Matthias Bachofen, tourneur

Matthias Bachofen, tourneur
Je ne teins pas pour faire des choses colorées, mais pour faire ressortir quelque chose qui est déjà dans le bois.

L’observer en pleine action vaut déjà la visite : lorsque Matthias Bachofen, né en 1964, met en marche le tour et serre un morceau de bois, un spectacle fascinant commence. Les copeaux volent, la machine vrombit, le bois en rotation s’anime dans une illusion d’optique. Il danse, fait des vagues, grandit et rétrécit, et en quelques minutes, lorsque Matthias abaisse à nouveau son outil, il prend finalement forme : c’est une toupie aux courbes douces, à la pointe longue et fine et à la symétrie si précise qu’elle ne cesse de tourner.

TOUTE L'HISTOIRE


Lamone, Lugano

Avec ses six à huit tours, son atelier est adapté à l’enseignement. Il a même installé un petit studio multimédia avec quatre caméras dans un coin pour des démonstrations en ligne. « J’ai commencé à cause du coronavirus, mais je compte poursuivre une fois la pandémie terminée », dit l’artisan. Il dispose d’un bon réseau et s’est fait un nom au niveau international. 

Matthias vient de Winterthur. Il vit au Tessin depuis 1990 et a toujours été le seul tourneur sur bois certifié du canton. Au début, il produisait surtout des poignées de meubles et des pieds de table pour les menuisiers qui lui apportaient des modèles. C’était lucratif, mais insatisfaisant, se rappelle Matthias, âgé de 57 ans. Mais les temps ont changé. La demande de produits classiques a diminué, les meubles étant de plus en plus fabriqués industriellement.

Lamone, Lugano
Lamone, Lugano

Il a donc mis l’accent sur l’artisanat, ce qui fut la bonne décision. « Aujourd’hui, je produis des articles de luxe qui plaisent. Cela me rend heureux. » 

Lamone, Lugano
Pro tip
Aticrea :
avec plus de 60 artisans inscrits, est une plateforme pour entrer dans le monde de l'artisanat et le voir à travers les yeux de l'artiste, grâce à une visite de l'atelier.
À la Scuola di Scultura de Peccia, Val Maggia, les cours vont de la sculpture sur pierre et sur bois au modelage sur plâtre en passant par le dessin. Le tout accompagné de la promesse de vacances inoubliables dans un paysage de conte de fées.
Saviez-vous qu'il y a
3 500 ans,
et peut-être plus,
le métier de tourneur
est né ?
Les découvertes
les plus anciennes
remontent aux Étrusques.
Lamone, Lugano

Son espace d’exposition est rattaché à son atelier de Lamone. Un parfum épicé et éthéré se mêle à l’arôme du bois, car sa femme Daniela tient un magasin de thé et d’épices dans la pièce voisine. De beaux objets sont visibles dans l’espace d’exposition : bols, vases, jarres, chandeliers, brillants, souvent colorés. Il met en valeur les tons naturels du bois. Les bords en or sont aussi l’une de ses spécialités. Les motifs particuliers, qui rendent chaque objet unique, sont toutefois d’origine purement naturelle. 

Lamone, Lugano

L’expert explique qu’il exploite les caprices de la nature : un champignon dans le bois ou des excroissances, le tronc d’un if qui reposait dans l’eau. Les jardiniers locaux connaissent les préférences de Matthias. « S’ils ont un morceau de tronc d’arbre singulier, ils me l’apportent. » Le bois provient des jardins, des parcs et des forêts de la région. Frêne, érable, châtaignier et hêtre, mais aussi arbousier, olivier ou calicantus.

Pour les crayons, je n’utilise que du bois exceptionnel. Sinon, ce n’est qu’un crayon comme un autre.

Chaque bois a son caractère et son odeur. Le pin des Alpes, par exemple, dégage une odeur agréable, et il est connu pour favoriser le sommeil. Matthias dispose donc de sacs de copeaux de pin des Alpes prêts à remplir les oreillers. Matthias prend avec précaution des récipients qui ornent l’étagère supérieure de sa salle d’exposition. Ces modèles contiennent un morceau d’histoire locale, révèle-t-il. « Ils sont issus d’un vieux platane qui était planté devant la mairie de Cadempino. 

Lamone, Lugano
Lamone, Lugano

Lorsque j’ai appris qu’il allait être coupé pour des travaux de rénovation, j’ai fait en sorte de pouvoir le récupérer. » L’écologie est importante pour lui.

Lamone, Lugano
Lamone, Lugano

Le bois est considéré comme un matériau au charme particulier. Et il est facile à trouver. Matthias explique ainsi l’intérêt croissant que suscitent ses cours et ses démonstrations en ligne. Les personnes issues d’autres secteurs aiment travailler avec ce matériau naturel. Selon lui, l’intérêt pour le tournage sur bois en tant que loisir ne cesse de croître. Ses cours sont surtout suivis par des amateurs qui recherchent un équilibre dans leur vie quotidienne. Les cours à Lamone s’adressent aussi bien aux débutants qu’aux initiés, Tessinois ou touristes. S’il y a des demandes, Matthias organise aussi des cours de façon spontanée. C’est quelque chose qui lui plaît. Son enthousiasme est contagieux et certains décident de continuer leur nouveau hobby chez eux en s’achetant un tour. 

« Dès le premier jour de cours, on fait une toupie. »

PARTAGER CONTENUS

CONSEILLÉ POUR VOUS


INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Voulez vous qu'on vous raconte d'autres histoires? Inscrivez vous à notre newsletter.



Histoires

À LA PROCHAINE HISTOIRE