Histoire: Un pique-nique à la cascade Piumogna

Une cascade de souvenirs

Vivre un après-midi plaisant dans une oasis de la Leventina

À Faido, la cascade de la Piumogna est l'endroit idéal pour un beau pique-nique en famille ou entre amis. Dans un environnement naturel magnifique, la cascade rafraîchit l'air, mais dans le hameau de la Leventina l'histoire aussi est palpable: au XIXe siècle déjà, ce village était une destination touristique populaire. Mais quel est donc le rapport avec la soie ?

LE PERSONNAGE

Omar Bariffi, un pique-nique émouvant sous la Piumogna

Omar Bariffi, un pique-nique émouvant sous la Piumogna
Bientôt, il faudra prendre une photo pour immortaliser cette eau turquoise extraordinaire !

Inutile de sortir de votre voiture pour comprendre que l'endroit est parfait pour l'après-midi que vous avez imaginé: cette chute d'eau est magnifique et ses couleurs resplendissent sous les rayons du soleil. Bientôt, il faudra prendre une photo pour immortaliser cette eau turquoise extraordinaire ! Omar n'attend pas: il a déjà son doigt sur le déclencheur et l’instant ne peut pas lui échapper. Clic.

Il est venu ici, à la cascade de la Piumogna, à Faido, avec sa femme, une amie et ses enfants: c'est une expérience à partager ! Le plus jeune n'a que quelques mois et il regarde avec des yeux émerveillés l'eau qui semble tomber du ciel dans un bouillon d'éclaboussures et de gouttelettes: qui sait ce à quoi il pense ?

Le lieu est charmant, presque magique, et il est idéal pour une journée dans un environnement naturel avec toute sa famille: calme, en pleine nature, facile à trouver, tout en étant unique et surprenant. À Faido, il suffit de suivre les indications pour arriver immédiatement au parking et à l'aire de jeux, presque sous la cascade ! On ne peut pas se tromper.

La pelouse incite à pique-niquer et en un instant tout est prêt : à quelques pas de l'eau et de sa fraîcheur, Omar et sa femme ont déjà posé une nappe, préparé la nourriture et installé leurs enfants. L'un d'entre eux tient déjà dans ses mains une pêche juteuse. Elle n’y restera pas longtemps.

En arrière-plan, on entend la cascade et le chant des oiseaux, et on respire le parfum du bois. Mais dans la Leventina, l’histoire aussi s’entend et est présente dans l'air.

C’est que la cascade a joué un rôle important dans la vallée : associée à d'étranges légendes jusqu'au XVIe siècle, des moulins, des marteaux-pilons et une scierie prospèrent autour de la rivière. Puis en 1889, à deux pas de la cascade de Piumogna, la première centrale électrique du canton est construite. À cette époque, Faido était une destination touristique importante, tout de suite après Lugano et Locarno.

Situé sur la ligne de chemin de fer du Gothard, elle était visitée par la bourgeoisie et la noblesse milanaises qui voulaient trouver dans les montagnes le même confort qu’en ville: le besoin d'électricité était donc grand.

À Faido en 1907, en été, il y avait même un cinématographe.

 

Faido fut la première commune tessinoise à introduire l'éclairage électrique.

Ce n'est pas un film, mais la réalité, que raconte Omar dans l’aire de jeux avec un enfant dans les bras.

 Il aime cet endroit et connaît de nombreux détails qui peuvent échapper à un œil insouciant.

« Tu vois ces arbres près du terrain de jeu avec ces espèces de mûres sur les branches ? Ce sont des mûriers. » Ok, et alors ?

« Ils rappellent l'époque où on élevait ici les vers à soie pour fabriquer le précieux tissu ! »

« Les feuilles de mûrier étaient récoltées pour nourrir les petites chenilles qui produisaient le cocon de filament précieux transformé ensuite en soie dans le Sottoceneri et sur le lac de Côme ! »

Qui aurait pu le dire ?

 

 

Mais Omar n'a pas fini: « Ces arbres là-bas sont eux des noyers... Qu’est-ce que c’est bon le nocino des moines ! »

Omar raconte presque plus d'anecdotes que l'exposition présentée à l'intérieur du marteau-pilon ou le long du proche sentier didactique !

 

Pro tip
Au milieu du XIXe siècle, la production de vers à soie était la principale activité économique du Canton du Tessin. À Faido, il y avait environ 2’000 mûriers, les vers à soie étaient de bonne qualité et on venait de Côme et de Luino pour les acheter.
Dans l'ancienne scierie, une salle de classe a été aménagée pour accueillir des groupes et des groupes scolaires et des expositions didactiques sont organisées.
Une légende raconte qu'un groupe de nains qui occupaient la vallée de Piumogna harcelait les habitants. Au XVIe siècle, Saint-Charles les fit disparaître en les noyant dans la cascade. Les habitants retrouvèrent la paix.

La dernière est liée au Castelletto de Faido, un bâtiment fortifié, aujourd'hui utilisé comme salle polyvalente avec un petit bar à l’arrière, que l’on voit à côté de l'aire de jeux.

« Le Castelletto avait deux entrées distinctes pour permettre aux différentes factions politiques d'entrer séparément sans se rencontrer. »

On ne plaisantait pas !

« Ces arbres là-bas sont eux des noyers... Qu’est-ce que c’est bon le nocino des moines ! »

PARTAGER CONTENUS

Histoires

À LA PROCHAINE HISTOIRE