Histoire: Kayak sur le Lac de Lugano

D'une rive à l'autre, en traversant le lac

Découvrir en kayak les coins cachés entre Lugano et Gandria

À partir du golfe de Lugano, entre deux coups de pagaie, on peut découvrir de merveilleux coins cachés que les touristes ne peuvent pas admirer autrement. Eva nous emmène à Gandria, puis de l'autre côté du lac, où nous attendent des grotti attrayants. Entre les vagues, des curiosités et des souvenirs émergent.

LE PERSONNAGE

Eva Antonini, pagaie à travers l'art, le paysage et les émotions

Eva Antonini, pagaie à travers l'art, le paysage et les émotions
Tôt le matin ou le soir, le lac est calme et plat, il n'y a pas encore de vagues provoquées par les bateaux ou le vent, et la nature est paisible.

« Hé, arrêtez-vous ! Oui, vous sur le canoë ! J'adorerais essayer, comment faire ? » C’est ainsi qu’a commencé il y a 6 ans, avec un sifflet et une question, la passion d'Eva pour le kayak.

Elle se trouvait au Lido de Lugano et prenait un bain de soleil sur la jetée à côté de la chaise et du parasol jaune et bleu du maître-nageur, et des gens rentraient chez eux, quelques vagues plus loin, après une longue promenade en canoë sur les eaux tranquilles du lac. Un mouvement calme, régulier et rythmé qui fascine et détend à la fois : il fallait l'essayer. Aujourd’hui, Eva est une passionnée et elle ne manque aucune occasion de le communiquer.

C’est une artiste : c’est à Lugaggia, un hameau de la commune de Capriasca en pleine nature, que se trouve son nouvel atelier de sculpture où elle crée des corps et des visages avec la terre. Son lien avec la terre et le territoire qu’elle aime et qui l'inspire est fort, presque instinctif.

Elle avait toujours eu le désir de créer de l'art, mais le tournant est venu au début des années 2000, quand elle a compris qu'elle pouvait changer la matière, en lui transmettant force et passion. Ce fut une révélation.

 

Mais il ne s’agit pas seulement de nourriture pour l'esprit : avec son mari, le territoire tessinois inspire Eva, mais surtout elle le vit à 100 %.

VTT, course à pied et kayak en été, ski de fond en hiver (« en hiver, je ne sors pas en canoë : j’ai trop froid aux pieds et aux mains », dit-elle en souriant). Toutes ces activités sportives sont exigeantes, même le kayak, « surtout lorsque nous devons ’lancer’ le canoë de la jetée », affirme Eva avec un sourire.

C'est un peu inconfortable, c'est vrai, mais une fois à la surface du lac, la tranquillité vous fait tout oublier. Alors, partons à sa découverte !

Grâce au kayak on peut connaître de nombreux coins cachés de la région de Lugano, et voir le monde sous une autre perspective, avec d'autres yeux.

 

Et pour cela le kayak est parfait. Assis confortablement sur le lac, un coup de pagaie après l'autre, on peut découvrir un petit port datant du XXe siècle, une des caves de Gandria qui n'a pas été transformée en grotto, une paroi où l'on peut voir des chamois, le splendide jardin d'une villa privée surplombant le lac ou l'embouchure du Cassarate.

Vue du lac, Lugano est extraordinaire : la ville, qui n’est que shopping, frénésie et lumières, cède la place à des vagues tranquilles qui font osciller l’embarcation et qui bercent, ainsi qu’aux rayons chauds du soleil du soir.

Les lumières, qui se reflètent dans le plan d'eau, créent un spectacle surréaliste.

Pro tip
Certaines des œuvres d’Eva ont été sélectionnées pour l’exposition au Carrousel du Louvre, lié à la Société nationale des beaux-arts de Paris.
Les habitants de Gandria sont appelés « Tor » (taureaux). Ce surnom serait dû aux efforts nécessaires pour sortir du village.
Depuis 1932, la nage populaire du Lac de Lugano (2,5 km) traverse le 46e parallèle, qui sépare Caprino du Lido de Lugano.

« Tôt le matin ou le soir, le lac est calme et plat, il n'y a pas encore de vagues provoquées par les bateaux ou le vent, et la nature est paisible » : c'est le meilleur moment pour vivre une expérience totale de tranquillité et d'harmonie sur l'eau. Les cygnes et les autres habitants du lac aussi sont plus détendus et accompagnent votre bateau avec curiosité... pour parfois vous dépasser en vous regardant avec un air de défi.
 

Ils ont bien raison : ce sont eux les maîtres du lac ! Merci et au revoir.

« Une expérience de paix et d'harmonie complètes sur l'eau. »

PARTAGER CONTENUS

Histoires

À LA PROCHAINE HISTOIRE