Histoire: L’apiculteur du Mendrisiotto

Au service de la reine

Plus de 40 ans d'amitié. Au milieu de champs verts et de châtaigneraies, de nombreux petits travailleurs créent un doux nectar qui a le goût de la passion, de la tradition et du travail.

Avec ses 50 colonies d’abeilles, l’apiculteur Carmelo Zanatta de Stabio produit un délicieux miel tessinois tout en défendant l’écologie, la qualité et l’amour pour sa région. L’acacia dans le Mendrisiotto, le Mille fleurs dans le Luganese et le rhododendron dans le Val Bedretto font partie des spécialités d’un passionné devenu apiculteur par hasard.

LE PERSONNAGE

Carmelo Zanatta, apiculteur et inspecteur apicole

Carmelo Zanatta, apiculteur et inspecteur apicole
Le meilleur endroit pour se détendre est dans la nature avec les abeilles.

Rien ne symbolise mieux une belle journée de début d’été qu’une petite abeille, butinant d’une fleur à l’autre. L’émotion est différente lorsque des dizaines de milliers de ses congénères quittent une ruche et foncent vers une châtaigneraie en fleurs : l’essaim, compact et puissant, est intimidant. Du moins, pour le profane. Pour l’apiculteur Carmelo Zanatta, équipé de vêtements de protection et d’un pot fumant, c’est une expérience pleine d’émotion. « Il n’y a rien de plus beau que de voir la ruche s’animer le matin. » Aujourd’hui, c’est une journée particulière, car il rend visite pour la première fois à la nouvelle reine ! 

Il y a 46 ans, Carmelo Zanatta a eu la surprise de se voir proposer par un ami de récupérer deux ruches. « J’ai répondu : non merci », se rappelle cet ancien menuisier et vendeur de meubles, aujourd’hui à la retraite. « Je n’avais aucun lien avec les abeilles. » Mais quand il raconta cela le soir à sa femme Maria Giuseppina, celle-ci s’enthousiasma. « Elle voulait que j’accepte et me disait que mon beau-père m’apprendrait tout. » Et il l’a écoutée. 

L'HISTOIRE COMPLÈTE


Stabio, Mendrisiotto

L’apiculture est devenue sa nouvelle passion et elle ne s’est toujours pas éteinte. Le Tessinois fait également vivre une importante tradition du Mendrisiotto avec son activité, qu’il a intensifiée après sa retraite. Protection de la nature et qualité sont ses priorités absolues. Ses produits portent les labels de qualité Ticino regio.garantie, Miel suisse et alpinavera. En tant qu’inspecteur apicole du Mendrisiotto, il est aussi responsable de la santé des colonies d’abeilles locales.

Sur la cinquantaine de ruches que possède Carmelo, la moitié est située juste en dehors de Stabio. Pour s’y rendre, on traverse un joli paysage de collines qui explique pourquoi le Mendrisiotto est appelé la Toscane de la Suisse. Le miel de châtaignier est typique de la région mais la vraie spécialité locale est le miel d’acacia. « C’est l’endroit de Suisse qui compte le plus d’acacias », dit le Tessinois. « En mai, mes abeilles ne veulent rien savoir des autres plantes. »

Stabio, Mendrisiotto
Stabio, Mendrisiotto

Impossible d’obtenir un miel plus pur. 

Stabio, Mendrisiotto
Stabio, Mendrisiotto

À Arogno, où se trouvent les autres ruches de Zanatta, la production est tournée vers la variété Mille fleurs (avec une version printanière et une estivale) parce que les abeilles ont accès à une plus grande variété de fleurs. En juillet, lorsqu’arrivent les chaleurs, il transporte les abeilles de Stabio dans le Val Bedretto, où elles trouvent des rhododendrons. « Cela donne un goût particulier au miel. »

Je n’achète pas d’abeilles, je crée de nouvelles familles.
Stabio, Mendrisiotto

« Oh, quelle magnifique nouvelle reine ! », s’exclame Carmelo, en ouvrant le couvercle de la plus petite ruche et en agitant de la fumée. En divisant une colonie, une nouvelle famille est née, explique-t-il. La reine manquante a été remplacée par les abeilles qui ont élevé une larve avec une nourriture spéciale, la gelée royale. La nouvelle reine a ensuite grandi dans une cellule très large. Elle partira bientôt pour un voyage de noces afin de fournir à la tribu une progéniture. « Par principe, je n’achète jamais d’abeilles », dit l’apiculteur. 

Pro tip
« Il Pungiglione Zanatta Miele », l’exploitation agricole de Carmelo, dont les produits ont obtenu le label Ticino regio.garantie. On peut acheter différents types de miel, des confitures et des spécialités, directement chez lui à Stabio ou en ligne.
A Melano on trouve Idromele (ou nectar des dieux), une boisson alcoolisée faite de miel. On pense qu'il s'agit de la plus ancienne fermentation du monde !
Les colorés tissus de cire d’abeille en matériaux naturels de la petite entreprise tessinoise Beeco sont idéaux pour protéger les aliments. Grâce à leurs propriétés antibactériennes, les aliments restent frais plus longtemps.

La production dure de début mai à fin août. « Une colonie produit en moyenne près de 15 kg de miel par variété, à condition que la météo soit favorable. » Le spécialiste sait quand le miel est prêt en mesurant l’humidité dans la ruche. Les abeilles sèchent en effet les rayons en secouant leurs ailes.

Stabio, Mendrisiotto
Stabio, Mendrisiotto

 L’apiculteur enlève les cadres en bois, ouvre les rayons fermés avec de la cire et les met dans une centrifugeuse pour en extraire le miel.

Stabio, Mendrisiotto
Stabio, Mendrisiotto

À partir de septembre, il faut préparer les abeilles pour l’hiver. L’intervention de protection contre le redoutable varroa est le plus important. Lorsqu’il reviendra en février, il retrouvera ses protégées saines et sauves dans leur ruche, blotties autour de la reine.

Stabio, Mendrisiotto

Le miel préféré de Carmelo ? « Miele di melata ! », le miel de forêt. Une variété rare au Tessin qui n’est pas du tout composée de nectar de fleur. Pour l’obtenir, les abeilles récoltent le miellat des feuilles et des aiguilles de sapin, une substance excrétée par les petits insectes suceurs de plantes. « Mais seulement lors des journées chaudes et humides d’août. » Considéré comme très sain, le miel de forêt est connu pour sa note acidulée et épicée.


Carmelo vend ses produits directement à Stabio, dans des boutiques de Taverne, Mendrisio et Ascona et sur les marchés. Les miels sont placés à côté des délicieuses confitures de sa femme Maria Giuseppina, faites à partir des fruits cueillis dans son jardin ou dans les alentours. Chaque année, elle en produit 31 types différents, environ 10 pots chacun. 

« Tous mes produits sont fabriqués de manière artisanale. » 

PARTAGER CONTENUS

CONSEILLÉ POUR VOUS


INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Voulez vous qu'on vous raconte d'autres histoires? Inscrivez vous à notre newsletter.



Histoires

À LA PROCHAINE HISTOIRE