Histoire: Le Tessin en fermentation

Une passion qui bouillonne sur le territoire

Du Mendrisiotto aux vallées du Haut-Tessin, en passant par le Val Muggio, le Val Onsernone et le Malcantone : les Tessinois aiment la bière… et en produisent. On compte une trentaine de brasseries dan...

Si la bière artisanale est une tendance, voire une mode, au Tessin on produit de la « blonde » – ou de l’ambrée, de la rousse ou brune – depuis près de deux siècles. De fait, en 1828, Felice Lombardi de Airolo demanda la première concession pour produire de la bière et dans les années qui ont suivi, des brasseries se sont créées dans tout le Tessin, en particulier dans le Mendrisiotto. Dans la seconde moitié du XXe siècle, les grands groupes nationaux et internationaux ont pris le dessus, mais depuis les années 90 les brasseries – et micro-brasseries – se sont développées.

LE PERSONNAGE

Eric Notari, maître brasseur de la Officina della Birra

Eric Notari, maître brasseur de la Officina della Birra
Il est important d’innover sans pour autant chambouler le goût de ceux qui les boivent : quand j’ai créé la première IPA en 2001, on m’a regardé de façon bizarre.

Nous sommes dans le Malcantone. Eric Notari, de l’Officina della Birra di Bioggio, vous avez ouvert la brasserie dans les années 90, en relançant le secteur des bières locales.
 

C’est vrai. En 1999, j’ai ouvert ici à Bioggio. Au départ, la brasserie produisait la bière que l’on vendait au restaurant. Je suis un peu passé pour un fou : les gens ne comprenaient pas, nous étions un peu en avance sur notre temps au Tessin. Mais ils ont fini par nous suivre. Aujourd’hui, nous produisons près de 200’000 litres.
 

Au départ, la bière était un hobby et vous aviez une autre activité professionnelle, n’est-ce pas ?

Exact. Je travaillais dans le domaine de l’électricité et des installations de climatisation, mais j’avais toujours eu envie de faire quelque chose avec la bière. Je me rappelle la bière ambrée Lugano que buvait mon grand-père. Je me suis toujours intéressé à ce monde à travers des rencontres, des livres, mais il n’y avait pas d’Internet, c’était difficile ! J’ai même fait un tour des petites brasseries historiques de Suisse et en 94, à München, j’ai perdu la tête et je me suis lancé.
 

À Bioggio nous comptons 7 types de bière fixes, puis il y a celles de saison – comme celles de Noël, à la bergamote, ou à la châtaigne – et enfin les bières acides, disons en barrique, que nous produisons en petites quantités.

Il est important d’innover sans pour autant chambouler le goût de ceux qui les boivent. Souvent, on n’est pas compris immédiatement.

Les bières de Bioggio ont des noms spéciaux : Certains décrivent la bière, d’autres rappellent un moment important ou quelque chose qui a laissé une marque.

La « 99 », c’est facile : c’est la première bière que ils ont créée. La « Valona » est faite à partir de la farina bona du Val Onsernone et les habitants des lieux appellent ainsi la vallée. La « Lisbeth » est dédiée au personnage principal des livres de Stieg Larsson qui a beaucoup touché Eric. La « Kremlin » est une imperial Russian stout, donc son nom devait rappeler la Russie. La « Mithra » fait référence à la déesse de l’amitié parce qu’elle a été créée par son fils et un de ses amis qui travaillait à Berlin.

Ils croyaient que je étais devenu un peu fou : les gens ne comprenaient pas, nous étions un peu en avance pour le Tessin.
Pro tip
Indian Pale Ale : est une bière riche en houblon inventée lorsque les Britanniques ont dû atteindre leurs colonies en Inde. Du houblon a été ajouté pour éviter que la boisson ne se détériore.
L'Officina della Birra et la Birreria San Martino sont les plus grandes brasseries du Tessin. Leurs bières se trouvent dans les magasins spécialisés et les supermarchés, mais elles peuvent aussi être achetées directement à la brasserie.
Dans les caves de l'ancienne brasserie de Bellinzona, l'Officina della Birra affine en fûts de chêne certaines de ses recettes telles que Mericana, Castrum Magnum et Bolshoi Kremlin.

À Bioggio l’on produit également des bières personnalisées, comme celle du bar Il Fermento à Mendrisio. Elle s'appelle « Lola » en l'honneur de l’ancienne propriétaire du lieu historique où se trouve maintenant le nouveau bar.

Il Fermento

Quittons les noms pour les symboles : le logo de l’Officina della Birra est un engrenage. Cela rappelle la production de la bière... et les motos anglaises des années 60, l'une de passions de Eric.

« La bière Lisbeth est dédiée à la protagoniste des livres de Stieg Larsson : j'ai été très impressionnée. »

PARTAGER CONTENUS

TOUTE L'HISTOIRE


Histoires

À LA PROCHAINE HISTOIRE