142003
Image 0 - Balerna

Balerna

Balerna était probablement un centre habité dès la préhistoire, mais ce n'est qu'avec la conquête romaine de la région préalpine que le centre acquit une certaine importance. Au Ve s., avec la propagation du Christianisme, Balerna devint église paroissiale et le siècle suivant, elle fut occupée par les Lombards, dont la présence est attestée à Pontegana par un document datant du VIIIe s. Après les Lombards vinrent les Francs, puis le territoire passa sous le contrôle de l'évêque de Côme. Du diocèse à la commune de Côme, en passant par les guerres contre les Milanais, qui prirent d'assaut la forteresse de Pontegana grâce à un subterfuge, la Piève de Balerna changea à plusieurs reprises d'appartenance entre les XIVe et XVIe s., et ce n'est qu'en 1521 que la commune fit partie de façon stable des cantons helvétiques, formant avec le village de Mendrisio, le bailliage le plus méridional de Suisse.

 

Par la suite, après le concile de Trente, Balerna perdit progressivement de son importance religieuse en raison de la mise en place progressive de paroisses indépendantes (la première étant celle de Vacallo en 1573, la dernière celle de Monte en 1821). Après l'expérience napoléonienne, marquée par la menace française d'annexion du Mendrisiotto par la Lombardie, et la création du canton du Tessin (1803), Balerna devint définitivement une possession suisse.

 

À la fin du XIXe s., la construction du chemin de fer permit à l'économie locale de développer certains secteurs, tels que le travail de l'argile ainsi que d'autres petites industries comme celles liées à la viticulture, au ciment et à la production de cigares. Enfin, au cours du siècle dernier, Balerna voit sa vocation passer progressivement de rurale à résidentielle, sacrifiant ainsi une partie de son territoire à la construction de voies de communication (en particulier l'autoroute, ainsi que l'expansion du chemin de fer et de la proche gare internationale de Chiasso).

Caractéristiques

  • TRANSPORTS Bus , Chemins de fer