Histoire: Équilibre naturel

Un flair pour le végétal

Une entreprise familiale mise sur le bio et l'innovation dans le Val Mara.

Bio et innovation caractérisent Azienda Agricola Bianchi. Les frères Gabriele et Martino ont appris très tôt à comprendre les plantes et à utiliser la force de la lune. Ils partent à présent à l’assaut de la jeune scène gastro avec un nectar traditionnel.

LE PERSONNAGE

Gabriele et Martino Bianchi, gérants de l'Azienda Agricola Bianchi

Gabriele et Martino Bianchi, gérants de l'Azienda Agricola Bianchi
Le Sambì est une tradition du Mendrisiotto qui risque de tomber dans l’oubli. 

Dans une entreprise familiale, chacun a sa propre tâche. Les oies qui tentent d’échapper à la chaleur dans l’abreuvoir ne font pas exception à la règle. « Elles mangent l’herbe sous les ceps de vigne », explique Martino Bianchi. Ce jeune viticulteur dirige l’exploitation avec son frère Gabriele. Le jardin héberge également des poules et 4 moutons broutent dans le pré. Les abeilles produisent du miel sur 5 sites.

TOUTE L'HISTOIRE


Le lien étroit avec la nature, les animaux et les produits cultivés constitue le principe fondamental de ce domaine situé aux portes d’Arogno, sur le flanc de l’idyllique Val Mara, à proximité du Lac de Lugano. Marcy et Alberto Bianchi ont créé l’exploitation bio en 1998 et ils continuent d’aider leurs fils. Les frères aujourd'hui sont à plein temps dans l’entreprise. Vin, grappa et miel comptent parmi les spécialités des Bianchi. Par ailleurs, les deux frères ont réussi à conquérir la scène gastronomique et nocturne du Tessin avec une recette traditionnelle de grand-mère. 

« Notre boisson s’appelle Sambì. Produite à partir de fleurs de sureau fermentées, elle contient 4.2% d’alcool », indique Gabriele. Œnologue de formation, il gère l’aspect technique de la production. Ce pétillant sucré est particulièrement apprécié des jeunes. Il se boit pur ou en cocktail. Le projet, qui a vu le jour afin de perpétuer une tradition du Mendrisiotto, est devenu un pilier économique essentiel : « Nous produisons 30'000 bouteilles par an. » 

La récolte des fleurs blanches du sureau s’effectue en mai et en juin. Elles sont ensuite versées dans une grande cuve, puis recouvertes d’eau, de sucre et de jus de citron. Le mélange macère pendant 2 semaines avant que le jus soit filtré et remis à fermenter en bouteille.  

Dans une entreprise familiale, tout ce que nous faisons a une grande valeur. Chaque produit passe entre nos mains.

L’exploitation et la résidence familiale sont entourées non seulement de sureaux, mais aussi de ceps de vigne, d’oliveraies et divers arbres fruitiers. Gabriele coupe les sarments d’une grappe américaine de la pergola, qui apporte de l’ombre pour les apéros et les dégustations.  Le site de culture des différents vignobles est choisi en fonction des besoins des pieds de vigne. L’exploitation est certifiée bio depuis 1998. « C’est une question de santé, de qualité et de responsabilité. Nous rendons ainsi quelque chose à la vallée et nous favorisons la biodiversité. » Ils acceptent que l’agriculture durable exige plus de moyens que l’agriculture conventionnelle.

Pro tip
Le sureau est une plante connue pour ses nombreuses propriétés et rien n'est gaspillé : les fleurs, les feuilles, l'écorce et les fruits sont utilisés pour les sirops et les confitures.
L'Azienda Agricola Bianchi
accorde une grande importance à la transparence et le démontre par diverses propositions : dégustations et aperçus de l'agriculture biologique, visites du domaine et activités pédagogiques avec les abeilles.
Saviez-vous que la Val Mara tire son nom du ruisseau qui jaillit du Monte Sighignola et qu'elle est le point de départ idéal pour des randonnées plus difficiles vers le Monte Generoso ?

Cependant, les deux frères n’ont jamais douté des métiers qu’ils ont choisis. Martino le confirme. Diplômé en viticulture à 20 ans, il est depuis responsable du travail dans le vignoble. La répartition des tâches entre lui et Gabriele s’est vite esquissée. « Gabriele a toujours eu un nez d’expert. Petits, chez grand-mère, il savait précisément ce que nous allions manger à l’odeur. » Aujourd’hui œnologue, il est responsable des aspects techniques de la fabrication du vin et donc du goût et de la qualité. 

Tradition n’exclut pas innovation. L’entreprise familiale en est la preuve avec des innovations constantes. Des idées qui ont donné le jour à un produit très exclusif, introuvable dans le commerce et seulement disponible au vignoble en quantité limitée : Marà del Lago. Ce vin d’une couleur rose corail vieillit un an dans le Lac de Lugano, à 20 m de profondeur. Les deux frères continuent d’optimiser leur concept de durabilité étape par étape. « Nous plaçons toujours la barre plus haut », dit Gabriele. Et on peut le comprendre au sens littéral, puisqu’ils misent aussi sur l’aide des corps célestes.

Arogno, Val Mara

En plus de respecter les spécificités des plantes et des animaux, ils suivent le calendrier lunaire. Et les avantages sont visibles. 

Arogno, Val Mara

« Cultiver bio signifie être capable de comprendre les plantes et les situations, mais aussi de s’adapter. »

PARTAGER CONTENUS

CONSEILLÉ POUR VOUS


INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Voulez vous qu'on vous raconte d'autres histoires? Inscrivez vous à notre newsletter.



Histoires

À LA PROCHAINE HISTOIRE