142012
Image 0 - Mendrisio
Image 1 - Mendrisio
Image 2 - Mendrisio
Image 3 - Mendrisio
Image 4 - Mendrisio
Image 5 - Mendrisio
Image 6 - Mendrisio
Image 7 - Mendrisio

Mendrisio

Pourquoi visiter le centre historique ?

Les raisons de visiter Mendrisio sont nombreuses. L'une d'elles est la valeur historique et culturelle du centre, qui a su conserver son aspect ancien, et qui a fait l’objet d’améliorations et d’embellissements lors de restaurations récentes et réussies.

Des palais et des églises, des ruelles étroites et des portes qui s'entrouvrent sur de splendides cours intérieures sont les principales caractéristiques du centre historique de Mendrisio, où de nombreuses structures ont su « vieillir en beauté », offrant une intéressante variété de styles.

On peut en effet noter les différences de styles en se promenant à travers les rues du Bourg : le roman est bien représenté, avec le clocher de l'église Santa Maria et l'Oratoire de Notre-Dame des Grâces ; le rococo et le baroque tardif, gracieusement orné, comme l’illustrent les merveilleux exemples de l'église San Giovanni et le Palazzo Pollini. Quant au néo-classique, avec son élégante simplicité, nous le retrouvons dans l'église paroissiale dédiée aux saints Cosme et Damien et sur la façade de l'ancien Hôpital de la Sainte Vierge.

Les propositions stylistiques insolites ne manquent pas non plus, telles que Villa Argentina, qui mêle le style palladien au langage des édifices coloniaux, ou encore, des œuvres contemporaines comme Piazzale alla Valle, conçu par Mario Botta.

Mais la peinture et la sculpture contribuent aussi à la beauté du Bourg : des tableaux et des statues de maîtres locaux et lombards sont présents dans les églises. Le Musée d'art en propose également une ample exposition qui va du XVIe s. à nos jours.

Lorsque vous découvrirez la vieille ville, n'oubliez pas de chercher dans les rues le riche patrimoine de trésors cachés, non moins précieux : les vieilles maisons aux entrées embellies par d'élégants portails d'époque, qui une fois franchis, révèlent de splendides cours.

 

Mendrisio d'autrefois

La partie la plus ancienne de Mendrisio, le cœur ou le centre historique, s'étend du quartier de San Giovanni à la petite place Borella. Elle offre au visiteur l'image du Bourg tel qu’il se présentait jusqu'au XIXe s. lorsqu’il se développa et s'étendit aux campagnes avoisinantes : des rues étroites s'adaptant au pas méditatif du piéton et des maisons blotties les unes contre les autres, qui avec leurs murs épais donnent un sentiment de protection et de vie de recueillement.

Bien à l'abri de ses murs, Mendrisio était entourée par la campagne : en contrebas, la plaine verdoyante de San Martino avec son unique édifice, l'église romane aujourd'hui longée par l'autoroute. Sur les hauteurs, le Generoso, montagne à l'époque inexplorée, sans routes ni chemin de fer.

La liste des dominateurs du Bourg est particulièrement longue.

Comme toute l'Europe, il fut d'abord conquis par les Romains, puis fit partie du comté lombard de Seprio du Ve au XIIe s., et fut soumis par Côme vers 1100, avant de devenir, à partir de 1335, le domaine des grands-ducs de Milan, les Visconti, qui au XVe s., le confièrent comme fief d’abord aux Rusca, puis aux Sanseverino. Enfin, en 1522, Mendrisio passa aux Suisses, qui le conservèrent comme bailliage jusqu'en 1803, lorsque, comme tout le Canton, il obtint définitivement sa liberté.

 

À mesure que se succédaient les dominateurs, l'importance de Mendrisio changea elle aussi : lorsque les Milanais gouvernaient, la division territoriale coïncidait avec celle de l'église. Parce qu’il ne disposait pas d'une église paroissiale, le Bourg n'était donc pas le chef-lieu comme aujourd’hui, mais il appartenait à la paroisse de Balerna.

Les Suisses établirent à Mendrisio leur représentant, le « landfogto » (magistrat) ou bailleur. Le Bourg obtint ainsi un prestige institutionnel, mais également économique, étant le siège de différentes industries comme celle du papier.

 

Le Mendrisio d'aujourd'hui

Mendrisio est une ville active et très dynamique qui, au-delà de son passé historique dont on trouve de nombreuses traces dans le centre-ville, s'est développée en acquérant au fil des ans un rôle de premier plan au sein du district et au niveau cantonal.

Mendrisio a une vocation industrielle de longue date.

Au XIXe s., les imprimeries, les fonderies et surtout les usines de filature fleurissent dans le centre historique. Ces activités faisaient travailler au moins 500 personnes.

Au XXe s., les usines se déplacèrent tout d'abord à proximité de la gare, puis à partir des années 1960, dans la plaine de San Martino, c'est-à-dire dans les zones bordant les plus grands axes de circulation tels que le chemin de fer, arrivé en décembre 1874 avec les machines à vapeur de la société Gottardbahn, mais également la route cantonale et l'autoroute, ouverte en décembre 1966.

Ces activités ont poursuivi leur développement, de sorte qu'aujourd'hui elles emploient plus de 3 500 personnes.

Les changements n'ont toutefois pas manqué : le bâtiment et l'habillement, secteurs autrefois florissants, ont perdu de leur importance et les entreprises de l'industrie alimentaire ont disparu. Elles ont été remplacées par des sociétés évoluant dans des secteurs plus modernes tels que la métallurgie, la mécanique, l'électronique et la chimie.

Comme autrefois, Mendrisio propose aux adeptes du shopping une vaste gamme de produits. Le centre historique héberge un grand nombre de belles boutiques, ainsi que quelques grands magasins. Depuis 1995, la plaine de San Martino accueille le grand centre commercial Foxtown.

Caractéristiques

  • HORAIRES Lundi: 10:00 - 12:00 / 14:00 - 16:00
    Mardi: 10:00 - 12:00 / 14:00 - 16:00
    Mercredi: 10:00 - 12:00 / 14:00 - 16:00
    Jeudi: 10:00 - 12:00 / 16:00 - 18:00
    Vendredi: 10:00 - 12:00 / 14:00 - 16:00
  • TRANSPORTS Bus , Chemins de fer , Location de voiture