2783
Image 0 - Galerie de peinture Giovanni Züst
Image 1 - Galerie de peinture Giovanni Züst
Image 2 - Galerie de peinture Giovanni Züst

Galerie de peinture Giovanni Züst

La pinacothèque cantonale Giovanni Züst a vu le jour grâce au geste généreux par lequel Giovanni Züst (Bâle, 1887 – Rancate, 1976) a décidé de lier son nom au petit village de la région de Mendrisio qui l’a accueilli pendant de nombreuses années. Transplanté dans le Tessin pour des raisons de travail – il était propriétaire de la compagnie de transport Züst&Bachmeier de Chiasso –, il avait transformé en un véritable musée privé sa belle villa de Rancate, construite au XIXe siècle en style russe par les architectes Botta, qui avaient exercé auparavant leurs talents à la cour des Tsars. Ses collections étaient composées de peintures du XVIIe au XXe siècle, données à l’État en 1966, mais aussi d’argents anciens, légués à l’Historisches Museum de San Gallo (1969), et d’objets d’art étrusque et grec qui ont constitué le premier noyau de l’Antikennmuseum de Bâle (1959).

Giovanni Züst a commencé par collectionner des tableaux d’Antonio Rinaldi (1816-1875), un peintre natif de Tremona, une localité proche de Rancate: avec plus de cents tableaux et de deux cents dessins, cet ensemble constitue encore aujourd’hui l’âme la plus locale de la Pinacothèque.

Rinaldi a en commun avec les autres artistes du XIXe siècle, qui sont bien représentés dans la collection – mentionnons les noms de Luigi Rossi, Adolfo Feragutti Visconti, Pietro Anastasio, Ernesto Fontana et Gioachimo Galbusera, pour n’en citer que quelques-uns –, la fréquentation de l’Académie de Brera à Milan, véritable creuset de talents et foyer fécond qui stimulait les rapports culturels entre de jeunes artistes provenant de régions éloignées. Contrairement à des peintres comme Rossi et Feragutti Visconti, qui ont connu une renommée internationale, Rinaldi, malgré la bonne qualité de son travail, est resté relégué dans le région de Mendrisio où il a portraituré la bourgeoisie locale, orné les églises de fresques et réalisé de savoureuses scènes de genre.

Bien que le XIXe siècle soit la période la mieux représentée, la Pinacothèque est également la structure publique qui possède le plus grand ensemble d’oeuvres – toutes d’excellent niveau – de Giuseppe Antonio Petrini di Carona (1677-1758/1759), une personnalité importante du xviiie siècle tessinois et lombard.
Le sommet de la collection est toutefois constitué par les trois chefsd’oeuvre caravagesques du peintre Giovanni Serodine, originaire d’Ascona (1594/1600-1630), dont Roberto Longhi a dit qu’il était «non seulement le peintre le plus puissant du Canton du Tessin, mais l’un des plus importants de tout le XVIIe siècle italien»: Saint Pierre en méditation («une capsule de dynamite jetée dans un fourneau»), la Vierge des Mercedari et le Portrait d’un jeune dessinateur. Malgré sa courte période d’activité – Wilhelm Suida voit en lui «un météore lumineux soudainement apparu et trop vite éteint» – et le petit nombre de ses toiles autographes connues – moins de vingt –, l’oeuvre de Serodine est un des sommets de la peinture européenne des débuts du XVIIe siècle.

Les collections continuent à se développer grâces à des achats, des donations et des dépôts: parmi ceux-ci, mentionnons celui de la collection Molo, qui comprend des chefs-d’oeuvre de l’art italien (Fattori, Segantini, Previati, Mosè Bianchi, Cabianca…).

Horaires d'ouverture
Mars - Juin: mardi - dimanche: 09.00-12.00 / 14.00-17.00
Julliet - Août: mardi - dimanche: 14.00-18.00
Septembre - début Janvrier: mardi - vendredi: 09.00-12.00 / 14.00-18.00  et samedi, dimanche, jours fériés: 10.00-12.00 / 14.00- 18.00

Fermé: lundi; 24/12, 25/12, 31/12, 01/01

Caractéristiques

  • HORAIRES Lundi: Chiuso / Geschlossen / Fermé / Closed
  • MUSEES Musée d'art