Histoire: Raviver la flamme de la vallée

D’Afghanistan au Val Onsernone

Mike a fait le tour du monde, mais son cœur appartient au Val Onsernone. Toute personne visitant le jardin de la Villa Edera, ne peut rester insensible à sa beauté et son panorama.

Nous sommes à Auressio, nous venons tout juste de franchir l’élégant portail de la Villa Edera et sommes accueillis par le propriétaire des lieux, gérant de l’infopoint touristique et du Wild Valley Hostel, une auberge diffuse qui se divise entre Loco, Auressio et Vergeletto comptant près de 100 lits.

LE PERSONNAGE

Michael Keller, propriétaire de l'auberge diffuse Wild Valley Hostels

Michael Keller, propriétaire de l'auberge diffuse Wild Valley Hostels
Je suis allé en Afghanistan, au Sénégal, au Tchad, au Moyen-Orient, mais mon cœur appartient au Val Onsernone et dès que je peux je retourne au Tessin.

« Ici dans la vallée, nous recherchons des habitants. » Sourire aux lèvres, Michael Keller, lance une blague, pas si ironique qu’elle n’en a l’air : au Val Onsernone les nouvelles personnes sont les bienvenues. Juste ici, Mike a mis sur le net trois structures accueillant les scolaires et leur a redonné vie en attirant des touristes en recherche de tranquillité, de lieux à découvrir... ou simplement un lit bon marché.

Mike a 36 ans, mais il a déjà vu tant de lieux et de choses, qu’il pourrait en avoir le double. Né à Locarno, grandi dans le Val Onsernone, il a fait sa première année de primaire à Russo et durant les vacances, se rendait régulièrement aux Etats-Unis, d’où vient sa mère. Puis, à 7 ans, le grand changement : il suit sa mère et part vivre au Connecticut, entre New York et Boston.

« Nous habitions dans une banlieue classique américaine sans transports public, ni même un véritable centre, ça m’a toujours manqué. » De fait, Mike aime le Val Onsernone et ses petits villages qui le peuplent, avec ses places et ses ostérias où l’on raconte des histoires, des potins, des nouvelles ou simplement on prend un verre en constatant le peu de voitures circulant sur la rue principale.

Auressio, Loco, Mosogno, Russo, Crana, Comologno, Spruga et de l’autre côté Vergeletto : voilà les villages de la vallée que Mike a transposée dans son hôtel à Auressio.

Wild Valley Hostels

Plus précisément sur l’escalier menant aux étages supérieurs où l’on trouve de vieux panneaux de circulation qui permettent de mieux visualiser la vallée.

Aux Etats-Unis, grâce à une bourse d’études, Mike a intégré l’école des relations internationales de la Georgetown University. Ivanka Trump a également fréquenté cette université, tout comme Bill Clinton : une véritable école présidentielle !

Mike a effectué quelques stages dans l’administration, tout en se rendant compte rapidement que ça ne lui convenait pas : il lui manquait la sincérité des petits villages.

À l’issue de ses études, il travailla pour une association aidant les pays en voie de développement et s’est ainsi retrouvé au Sénégal, où il est resté plus de 2 ans. Puis, il a rejoint la Croix Rouge : de Genève, il fut d’abord envoyé au Tchad pendant un an, puis au Moyen-Orient et en 2010 en Afghanistan.

Dans mon université, la CIA cherchait de nouvelles recrues, mais je n'ai jamais travaillé pour leur compte.

Mike comprit toutefois que ce qu’il pensait être le travail tant attendu en réalité le bloquait : la bureaucratie entravait ses velléités d’entreprendre.

Il fit alors le tour du monde un sac sur le dos, retourna au Moyen-Orient et ouvrit un hôtel pour backpackers, mais surtout retourna plus souvent au Tessin à la recherche de tranquillité et d’authenticité de la vallée.

Il est également victime du syndrome de l’Onsernone qui frappe ceux qui le visitent, en découvrant toute sa beauté et son énergie.

C’était comme un signe du destin : dans la sérénité d’un été onsernonais (en 2016) ce globe-trotteur de 36 ans rencontra le maire et le chargé du développement économique local. Il prit en charge la gestion des structures en difficulté et ouvrit le mois de février suivant un profil sur une plateforme en ligne connue.

Le jour suivant arrivèrent les premières réservations : de l’union des 3 hôtels naquit le Wild Valley Hostels.

Pro tip
Les réserves forestières représentent au Tessin 8’000 hectares et celle du Val Lodano est candidate au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
Le concept d'une auberge diffuse pourrait également être étendu à Corippo et au Val Muggio, où deux projets destinés à un accueil pareil sont en cours.
L’appli revisitée hikeTicino présente plus de 200 propositions de randonnée, dont 32 sont itinéraires Premium présélectionnés.

Cet hôtel avec des chambres pour groupes, mais aussi des chambres plus petites pour des familles ou un couple, avec cuisine en self-service, mais aussi un restaurant à proximité, peut accueillir tout type d’hôtes.

 

De là partent de splendides excursions sur les sentiers, les groupes qui le souhaitent peuvent organiser un séminaire ou chercher l’inspiration dans le panorama ou dans les objets d’époque des lieux.

Wild Valley Hostels

Dans la vallée, c’est plus dynamique, il y a tant de choses à faire.
Les touristes sont attirés par la nature sauvage, la découverte de sentiers et des lacs sublimes, des produits exceptionnels comme la farina bona ou les chapeaux de paille et une histoire pleine d’intrigues.

Dans le Val Onsernone ont vécu l’écrivain Max Frisch, les intellectuels Aline Valangin, Alfred Andersch et Wladimir Rosenbaum.

« Dans mon école, également fréquentée par Bill Clinton, il y avait aussi Ivanka Trump. »

PARTAGER CONTENUS

« Les opportunités y sont multiples. » Mike en est convaincu :
« Je m’y sens extrêmement bien : je vois chaque jour ma vallée avec les yeux d’un touriste ! »

TOUTE L'HISTOIRE


CONSEILLÉ POUR VOUS


Histoires

À LA PROCHAINE HISTOIRE