Histoire: A Fusio, on dort entre des murs chargés d’Histoire

À Fusio, on dort entre des murs chargés d'Histoire

Ils redonnent vie à l’arrière-pays du Val Maggia: L’architecte tessinois Giovan Luigi Dazio et sa fille Lisa Dazio ont rénové de nombreuses maisons de pierre dans leur village de Fusio, ainsi qu’un hôtel.

Ils souhaitent créer un avenir capable de faire revivre le passé: Depuis 46 ans, l’Hotel Fusio était assoupi sous ses décombres – suite à la rénovation entreprise par Giovan Luigi Dazio et sa fille Lisa, la bâtisse construite en 1880 accueille désormais de nouveaux des clients.

LE PERSONNAGE

Giovan Luigi Dazio, architecte

Giovan Luigi Dazio, architecte
Le vide, l’isolement caractérisant ces vallées reprend tout son sens au milieu de l’agitation sans fin qui pèse sur notre quotidien. L’avenir est au minimalisme.

Des maisons en bois noueux, des châtaigniers généreux, des ruelles étroites: Fusio – en dialecte locale Füs – est un véritable petit village de carte postale. C'est la localité la plus haut perchée du Val Lavizzara, un lieu où règne la sérénité et un charme sauvage, rempli d’histoire et de splendides rustici.

L’architecte tessinois Giovan Luigi Dazio et sa fille Lisa sont assis devant l’Hotel Fusio. Originaires de ce village, ils dirigent un cabinet d'architecture à Locarno. A Fusio, ils ont rénové de nombreuses maisons de pierre; la rénovation de l’Hotel Fusio les a occupés pendant 3 ans.

Les peintures sont encore fraîches. L’architecte passe au crible l’hôtel, examine le moindre détail avec sa fille. « Il était important de rassembler tous les souvenirs du passé », explique-t-il, « comme le lavatoio, où l’on lavait les draps, ou encore le puits de l’hôtel. »

Au tournant du siècle, Fusio qui était un haut lieu touristique a compté jusqu’à 5 hôtels et était économiquement très dynamique. Puis ce fut l’oubli. Les hôtels ont disparu du village pendant des décennies.

Fusio, Ascona-Locarno

Désormais, l’Hotel Fusio accueille à nouveau des visiteurs, après 46 ans de fermeture.

« Nous espérons que cette réouverture permettra de se rappeler les temps anciens », souligne Giovan Luigi.

Ce qui m’intéresse, c'est l’Histoire derrière ces pierres. Nous devrions accorder plus d’importance à notre passé – sans cela nous ne pouvons pas affronter l’avenir.

Dans le jardin de l’hôtel, nous rencontrons ses sympathiques hôtes Claudia Muntwyler et Urs Hofer. Ils proposent à leurs visiteurs 6 chambres confortables. La dépendance Casa Salée offre six autres chambres lumineuses.

Fusio, Ascona-Locarno
Fusio, Ascona-Locarno

Grâce à leur mobilisation, Fusio reprend vie dans l’arrière-pays du Val Maggia.

Fusio, Ascona-Locarno
Fusio, les vallées tessinoises regorgent de traditions, de culture et d’identité.
Pro tip
La première mention écrite de Fusio date de 1258.
La merveille architecturale de l’église de Mogno, construite par Mario Botta, se situe à proximité de Fusio.
L’Antica Osteria Dazio de Fusio est l’un des premiers bâtiments que Giovan Luigi Dazio a rénové. On y déguste des spécialités de la vallée.

« Les vallées tessinoises regorgent de traditions, de culture et d’identité. Il faut en prendre en soin, sinon elles disparaîtront », explique l’architecte. « Pas de béton, que de la pierre » est sa devise.

Fusio, Ascona-Locarno
Fusio, Ascona-Locarno

Lui et sa fille aiment les vieilles pierres. « Je suis profondément connecté à la Terre. J’aime la simplicité, la spiritualité de la Nature. »

Fusio, Ascona-Locarno
Fusio, Ascona-Locarno

Sa fille voit un fort potentiel dans le village, et pas seulement grâce à la numérisation: « Les nomades du numérique se contentent d’un ordinateur, d’une connexion WiFi et de calme pour travailler – Fusio est en ce sens un lieu idéal. »

« Lorsqu’un village retrouve son âme: à l’Hotel Fusio, on rêve entre des murs chargés d’histoire. »

PARTAGER CONTENUS

TOUTE L'HISTOIRE


Histoires

À LA PROCHAINE HISTOIRE