148077
Image 0 - Sensibile è la chiara luce. Tra le parvenze fallaci... come una folgore
Du
au

Sensibile è la chiara luce. Tra le parvenze fallaci... come una folgore

Art objectif de Mya Lurgo
Configuration fluctuante de Giovanna Galimberti
InCanto de Nadia Radici

L'observateur est accompagné vers une nouvelle perception.
L'art contemporain invite le spectateur à voir dans l’œuvre ce qu’il souhaite le plus, mais si on voulait comprendre l’intention créatrice de l'artiste, nos organes sensoriels en seraient-ils capables? Le mystique arménien Gurdjieff en doute.
La performance, réservée à des groupes d’au maximum 20 personnes, explore cette voie extra-ordinaire.

L'œuvre picturale et lumineuse, réalisée au musée Elisarion, enveloppe le spectateur dans une ambiance de mouvements eurythmiques recherchés et de sonorités vocales expertes, conçues pour enchanter la perception ordinaire, afin que l’artiste suscite en vous – comme un éclair – la vision pure, immédiate et exempte de préjugés subjectifs.
La particularité d’exécution de l’œuvre consiste à maintenir mentalement vivante et intacte l’intention ou la substance artistique pendant le geste pictural tout entier, trente-trois heures de concentration, réparties sur quatre jours aptes à éluder, avec une téchne spécifique, toute pensée étrangère au contenu prévu, puisque l’intention in-forme.

Tel est le défi de la claire lumière, pour atteindre unanimes, durant la performance, une même poignante sensation.

Caractéristiques

  • TYPOLOGIE Expositions et foires