149961
Image 0 - Ce que le jour doit à la nuit – Compagnie Hervé Koubi
Image 1 - Ce que le jour doit à la nuit – Compagnie Hervé Koubi
Image 2 - Ce que le jour doit à la nuit – Compagnie Hervé Koubi
19.11.2022

Ce que le jour doit à la nuit – Compagnie Hervé Koubi

Après le succès de sa création "Les nuits barbares, ou les premiers matins du monde", le chorégraphe franco-algérien Hervé Koubi revient au LAC avec l’un de ses chevaux de bataille, une chorégraphie vibrante qui vient de célébrer ses dix années d’existence.

Grâce à la virtuosité de ses douze danseurs, "Ce que le jour doit à la nuit" dessine un pont entre l’Orient et l’Occident, entre la France et l’Algérie, comme un moment suspendu à la lisière du sacré.

Conçue par un chorégraphe français né de parents algériens, cette œuvre plonge ses racines dans le travail de réélaboration de la mémoire. Ce spectacle évoque une étape fondamentale de la vie : la prise de conscience, sur le tard, de ses origines. Le moment où Koubi commence à ressentir physiquement, avec son corps, ce qu’il avait toujours su de manière abstraite : ses origines algériennes, avec l’infinie curiosité qu’implique une telle découverte.

Sur scène, des jeux de lumière alternent entre obscurité et éclats de lumière, tissant une grille lumineuse dans le noir. La musique suggère elle aussi des liens entre les cultures avec des pièces composées par Hamza El Din et interprétées par le Kronos Quartet, des morceaux de Bach et d’autres de musique soufie. Dans cette atmosphère feutrée et lisse, douze hommes déploient leur virtuosité chorégraphique avec une délicatesse et une douceur qui n’enlève rien à leur virilité : leurs corps se touchent, s’effleurent, se soulèvent avec une douceur fraternelle et un respect patent, comme s’ils étaient habités par une entité sacrée.


De CHF 28.- à CHF 79.-