142106
Image 0 - Brusino Arsizio
Image 1 - Brusino Arsizio
Image 2 - Brusino Arsizio

Brusino Arsizio

Mentionné pour la première fois dans un document officiel en 1167 (Bruxia), Brusino Arsizio était probablement déjà habité dans l’Antiquité, comme le suggèrent certains ornements retrouvés en 1970 dans une tombe romaine profanée. Dès le VIIIe s., le bourg lacustre, où aurait été construite une tour ou autre fortification (Castrum Brugini Arsitj, la tour est aussi représentée sur le blason de la commune), se retrouva sous le contrôle de la famille Totonidi de Campione, et passa au XIIIe s. sous l'influence de Milan, présent dans la région du fait du monastère de Saint-Ambroise, qui possédait plusieurs parcelles de terre à Brusino.

 

L'église paroissiale dédiée à saint Michel (le saint patron du village dont le culte est lié à la monarchie lombarde) est présente dans les textes depuis 1508, lorsque le village fut établi comme paroisse indépendante se détachant ainsi de la Piève de Riva San Vitale. Depuis le Moyen Age l'économie Brusino Arsizio repose sur la pêche, sur l'exploitation des forêts sur les pentes du Monte San Giorgio, sur l'élevage et sur l'émigration périodique. En 1798, Brusino Arsizio rejoint, sans conviction, la République éphémère de Riva San Vitale, expérience singulière qui dura environ un mois.

Au cours du siècle dernier, grâce à l'exploitation de la station climatique dans le bourg de Serpiano, qui vit la construction d'un complexe hôtelier et d'un funiculaire, et la mise en place d'un Kurhaus, la municipalité de Brusino Arsizio, dont la population est actuellement employée principalement dans le secteur tertiaire, a développé une vocation touristique et les rives du Ceresio ont vu émerger de nombreuses maisons de vacances.

Caractéristiques

  • TRANSPORTS Bus , Navigation